NOTRE ÉQUIPE

LES NEUROPSYCHOLOGUES

DRE SOPHIE BENOIT PH.D.


Dre Sophie Benoit est neuropsychologue et membre de l’Ordre des Psychologues depuis 2017.Elle a complété un doctorat en neuropsychologie, profil recherche et intervention, à l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse doctorale portait sur l’évaluation de la mémoire sémantique dans les troubles cognitifs légers et la maladie d’Alzheimer.

Ses internats au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas lui ont permis d’acquérir de l’expérience auprès de clientèles variées, notamment en neurologie, en psychiatrie et en gériatrie. Elle a également travaillé en clinique privée auprès d’adultes présentant des troubles d’apprentissage ou un trouble déficitaire de l’attention.

Mme Benoit a intégré l’équipe de la CENO en 2017 et se spécialise dans l’évaluation des troubles neuropsychologiques chez les adolescents et les adultes.

MARIE-KARÈLE CHEVALIER M.PS.


Associée

Marie-Karèle Chevalier est neuropsychologue et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2011. Elle détient une maîtrise en psychologie de l’UQÀM. Au cours de sa formation universitaire, Marie-Karèle Chevalier a développé un intérêt et une expertise pour la neuropsychologie de l’enfant. Elle a réalisé ses internats à l’hôpital Sainte-Justine de Montréal, dans les programmes de pédopsychiatrie et d’hémato-oncologie de même qu’à la clinique externe du syndrome de Gilles de la Tourette. Elle travaille en pratique privée auprès d’une clientèle principalement âgée entre 4 et 25 ans. Elle se spécialise dans l’évaluation des divers troubles neurodéveloppementaux généralement identifiés à l’enfance et l’adolescence (p. ex., trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité/impulsivité, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, trouble du spectre de l’autisme, dysphasie, dyspraxie, etc.). Marie-Karèle Chevalier réalise également des évaluations pour la douance intellectuelle.

DRE MARIE-EVE DUPUIS D.PS.


Dre Marie-Eve Dupuis est détentrice d’un Doctorat en psychologie profil neuropsychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais. Elle est membre de l’ordre des psychologues du Québec depuis 2019.

Sa thèse doctorale portait sur l’impact des biais ethniques implicites en reconnaissance des visages qu’elle complète au Laboratoire de Perception Visuelle et Sociale de l’UQO.

Dre Marie-Eve Dupuis a complété son premier internat au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) au sein de la clinique de la mémoire située à l’Hôpital Saint-Luc. Au cours de cette formation, elle a principalement œuvré auprès d’une population gériatrique et elle s’est spécialisée dans l’évaluation du fonctionnement cognitif associé au vieillissement normal ou pathologique. Elle a complété son deuxième internat sous l’étroite supervision de Dre Anne-Karine Gauthier et Dre Julie Ayotte.

Docteure Dupuis travaille principalement avec les adolescents, les adultes et les personnes âgées qui présentent des troubles d’apprentissages et des déficits cognitifs d’ordre neurologiques ou psychiatriques.

DRE ANNE-KARINE GAUTHIER PH.D.

Associée

Dre Anne-Karine Gauthier Ph.D. est neuropsychologue et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec depuis 2008. Elle est titulaire d’un doctorat en neuropsychologie clinique et expérimentale de l’Université de Montréal. Sa thèse doctorale portait sur les troubles du sommeil chez des enfants et adolescents atteints de troubles anxieux. De plus, elle est diplômée du programme de Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en médecine d’assurance et d’expertise de l’Université de Montréal. Dre Gauthier a complété ses internats en neurologie au Centre Hospitalier Universitaire Ste-Justine et en psychiatrie à l’Institut de santé mentale de Montréal. Elle a également développé une expertise auprès de la population ayant subi un traumatisme crânien. Dre Gauthier est certifiée par l’American Board of Independent Medical Examiners pour l’utilisation du Guide d’évaluation des atteintes permanentes de l’American Medical Association (AMA Guides to the Evaluation of Permanent Impairment, 6th edition).

Dans le cadre de sa pratique clinique, Dre Gauthier travaille auprès d’enfants, adolescents et adultes présentant des troubles neurologiques, psychiatriques et d’apprentissage. Elle offre ses services d’évaluation neuropsychologique en anglais et en français. De plus, sa pratique l’amène à réaliser des expertises légales, l’appelant à témoigner à la cour à titre de témoin experte.

En plus de sa pratique clinique, Dre Gauthier enseigne en psychologie à l’Université du Québec en Outaouais, au baccalauréat et au doctorat. Elle offre aussi des services de supervision clinique auprès des étudiants en formation (stage et internat) ainsi qu’auprès de psychologues ou neuropsychologues.

Finalement, Dre Gauthier offre des conférences auprès des écoles, garderies ou autres milieux qui souhaitent parfaire leurs connaissances sur la neuropsychologie et ses troubles.

DRE KIM HÉBERT D.PS.

Associée

Dre Kim Hébert est neuropsychologue et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2017. Elle a obtenu son doctorat en psychologie (profil neuropsychologie clinique) de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) avec la mention d’excellence de la doyenne. Elle est également récipiendaire de la médaille d’or du Gouverneur général du Canada pour son succès académique exceptionnel.

Son essai doctoral portait sur l’impact d’une privation de sommeil sur la reconnaissance des expressions faciales d’émotions. Dre Hébert s’est spécialisée en pédiatrie lors de ses internats au Centre régional de réadaptation la RessourSe et au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine au programme d’hémato-oncologie. Suite à ses internats, Dre Hébert a commencé sa pratique privée à la CENO et s’est associée à la clinique en 2018.

Dans le cadre de sa pratique clinique, Dre Hébert exerce auprès d’enfants, adolescents et adultes présentant des troubles neurodéveloppementaux divers (ex. trouble d’attention avec ou sans hyperactivité/impulsivité, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, trouble praxique, déficience intellectuelle, douance, trouble du spectre de l’autisme, etc.,).

En plus, de sa pratique clinique, Dre Hébert enseigne au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Elle a aussi travaillé comme assistante-superviseure de stage auprès d’étudiants au doctorat en psychologie à l’UQO. Enfin, elle offre des conférences sur la neuropsychologie et le sommeil auprès de divers milieux.

DR SÉBASTIEN ISERE M.PS. D.PS.

Dr Isere est neuropsychologue et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec depuis 2019. Il est titulaire d’un doctorat en neuropsychologie de l’Université du Québec en Outaouais et d’un master en neuropsychologie de l’Université de Paris VIII. Ses travaux de recherche doctorale s’intéressaient au développement d’outils cliniques novateurs ainsi qu’aux effets psychophysiologiques de la réalité virtuelle. Dr Isere a débuté sa formation clinique en France en Centres Hospitaliers Universitaires en services de neurologie et de génétique clinique. Il a rejoint ensuite l’Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal (IUGM) au Canada lors de son premier internat où il a acquis ses compétences dans l’évaluation d’atteintes neurocognitives au sein d’unités accueillant des problématiques complexes (unité de réadaptation fonctionnelle intensive, unité de courte durée gériatrique, clinique de cognition, etc.). Il a ensuite intégré la Clinique d’Évaluation Neuropsychologique de l’Outaouais (CENO) lors de son deuxième internat où il a pu étendre son expérience clinique à l’évaluation des troubles neurodéveloppementaux (trouble de déficit d’attention, troubles d’apprentissage, etc.) chez les enfants et les adolescents. 

 

Dr Isere exerce une pratique privée à la CENO associée à une pratique hospitalière ponctuelle au sein du service de neuropsychologie de l’IUGM. Il propose des évaluations neuropsychologiques auprès d’adolescents et d’adultes présentant des troubles neurodéveloppementaux ou des troubles cognitifs acquis (suite à un traumatisme cranio-cérébral, un accident vasculaire cérébral, etc.) ainsi qu’auprès de personnes âgées présentant des troubles neurocognitifs (notamment liés à la maladie d’Alzheimer et autres maladies apparentées).
DRE MARIE-ÈVE PAQUETTE-BIRON D.PS.
Associée

Dre Marie-Ève Paquette-Biron est neuropsychologue et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2015. Elle est titulaire d’un doctorat en psychologie (profil neuropsychologie clinique) de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Son essai doctoral portait sur l’utilisation de la réalité virtuelle en contexte d’évaluation des préférences sexuelles chez les délinquants, et ce, dans le but de protéger les victimes et d’assurer une plus grande sécurité pour la société.

En clinique, Dre Paquette-Biron s’est d’abord spécialisée auprès d’une clientèle en santé mentale en effectuant ses internats à l’hôpital Pierre-Janet et à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal. Ce cheminement lui a permis de développer une expérience dans le cadre d’évaluations légales, mais également dans le cadre d’évaluations neuropsychologiques portant sur le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), les troubles d’apprentissage, les processus dégénératifs, la déficience intellectuelle, l’impact des traumatismes crâniens, l’impact de la consommation et du jeu pathologique, et bien évidemment, de l’impact de la santé mentale (anxiété, dépression, schizophrénie, etc.) sur le fonctionnement cognitif.

À la suite de ses internats, Dre Paquette-Biron s’est perfectionnée en pratique privée pour travailler auprès des enfants et des adolescents sous la supervision des Dre Anne-Karine Gauthier et Julie Ayotte afin d’approfondir ses connaissances sur les troubles neurodéveloppementaux divers (par ex., TDA/H, troubles d’apprentissage, trouble du spectre de l’autisme, douance intellectuelle, déficience intellectuelle, difficultés langagières, difficultés motrices, etc.). Elle travaille aujourd’hui auprès d’une clientèle d’enfants, d’adolescents et d’adultes dans le cadre d’évaluations neuropsychologiques. Elle effectue également des suivis pour le trouble déficitaire de l’attention chez l’adulte en individuel ou en groupe. En plus, elle effectue depuis 2015 des évaluations psychoprofessionnelles et neuropsychologiques pour les vétérans canadiens.

DRE NEREHIS TZIVANOPOULOS D.PS.


Nerehis Tzivanopoulos est neuropsychologue depuis 2019, et graduée de l’Université du Québec en Outaouais. Sa thèse doctorale portait sur l’impact de la privation de sommeil sur les jugements sociaux, particulièrement sur les jugements de confiance implicites et explicites.

Nerehis a eu l’opportunité d’accomplir sa formation clinique auprès de diverses populations. Au cours de son premier internat au Centre de santé mentale à Brockville, elle a travaillé en psychologie médico-légale et s’est spécialisée principalement dans l’évaluation du fonctionnement cognitif auprès des adultes atteints de troubles psychiatriques et/ou de conditions pathologiques. Elle a complété son deuxième internat à l’hôpital Élisabeth-Bruyère, dans le programme des troubles de la mémoire, en soins de réadaptation pour les accidents vasculaires cérébraux, et aux services gériatriques à l’Hôpital de jour John et Jennifer Rudy.

En plus de ses expériences cliniques, Nerehis a travaillé pendant les dernières années au Centre de réadaptation de l’Hôpital d’Ottawa, offrant du soutien aux patients atteints de lésions cérébrales acquises afin de maximiser leur fonctionnement cognitif et physique ainsi que leur autonomie. Elle travaille présentement à l’hôpital Civic d’Ottawa en recherche, auprès des adultes atteints de la maladie Parkinson à la clinique des troubles du mouvement.

LES DOCTORANTS EN NEUROPSYCHOLOGIE
JEAN-FRANÇOIS BRUNET B.SC. D.PS. (C)


M. Jean-François Brunet est doctorant en neuropsychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais. Il poursuit actuellement sa formation clinique dans le cadre de son premier stage à la Clinique des services psychologiques de l’Université du Québec en Outaouais. Lors de ce stage supervisé, il travaille avec une clientèle variée présentant différents types de problématique (TDAH, difficultés d’apprentissage, etc.). Il détient un baccalauréat en psychologie de l’Université du Québec en Outaouais.

Très impliqué en recherche, son essai doctoral porte sur le sommeil et les comportements alimentaires et les différences interindividuelles qui peuvent se présenter dans l’interaction entre ces deux besoins vitaux. Il tente notamment de répondre scientifiquement à la question : pourquoi certaines personnes mangent plus et d’autres moins lorsqu’elles manquent de sommeil ?

NATASHA RAYMOND B.SC. D.PS. (C)

Natasha Raymond est doctorante en neuropsychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Dans le cadre de son essai doctoral, elle s’intéresse à l’impact de l’amélioration du sommeil chez des enfants d’âge préscolaire vivant en contexte de vulnérabilité, sur la relation parent-enfant.

Sa formation clinique s’est amorcée à la Clinique des Services Psychologiques de l’UQO, où elle a développé ses compétences d’évaluation auprès d’enfants qui présentaient des troubles neurodéveloppementaux ou des troubles d’apprentissage. Ensuite, Natasha a réalisé ses deux internats à Lévis, au Centre de Réadaptation en Déficience Physique de Chaudières-Appalaches (CRDP-CA). Ses internats lui ont permis de développer ses compétences dans l’évaluation d’atteintes cognitives acquises ou développementales au sein de divers programmes de réadaptation (déficience motrice et langagière enfant, AVC, neurologie et déficience auditive) et d’acquérir de l’expérience en neurologie. De plus, dans ce milieu d’internat, elle a développé des habiletés dans l’évaluation du fonctionnement psychologique des enfants et des adultes.

Natasha Raymond propose des évaluations neuropsychologiques, sous la supervision de Dre Anne-Karine Gauthier et Dre Marie-Ève Paquette-Biron, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

CHLOÉ CHATTAT B.SC. D.PS. (C)


Chloé Chattat est doctorante en psychologie (profil neuropsychologie clinique) à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et elle détient un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal (UdeM). Son essai doctoral, qu’elle mène au Laboratoire de Cyberpsychologie de l’UQO, porte sur la réduction du stress en entrevue d’embauche à l’aide de la réalité virtuelle.

Au cours de sa formation, Chloé a eu l’opportunité d’être formée auprès d’une population variée. Notamment, elle a effectué un stage à la Clinique des services psychologiques de l’UQO où elle a mené des évaluations neuropsychologiques auprès d’enfants et d’adultes présentant des problématiques diverses (p.ex. : trouble d’attention avec ou sans hyperactivité/impulsivité, dyslexie, dysorthographie, etc.). Par la suite, elle a complété un internat en gérontopsychiatrie et en gériatrie à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Chloé Chattat propose des évaluations neuropsychologiques en tant que stagiaire sous la supervision de Dre Marie-Ève Paquette-Biron. Elle travaille principalement auprès d’enfants présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

VALÉRIE PLOUFFE B.SC. D.PS. (C)

Valérie Plouffe détient un baccalauréat en psychologie de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et y complète présentement son doctorat en neuropsychologie clinique. Le sujet de son essai doctoral porte sur l’impact de l’ethnie des visages sur les mécanismes perceptifs, visuels et représentationnels impliqués dans le traitement de la douleur.

Valérie a effectué son premier stage à la Clinique des services psychologiques de l’UQO où elle a pu développer et parfaire ses compétences auprès d’une clientèle variée présentant différents troubles neuropsychologiques (TDAH, troubles d’apprentissage, etc.). Par la suite, elle a pu se familiariser avec une clientèle souffrant de troubles de santé mentale (anxiété, dépression, schizophrénie, etc.) en complétant un internat à l’hôpital Pierre-Janet auprès d’adultes et de personnes âgées.

Elle réalise présentement son dernier internat à la CENO sous la supervision de Dre Marie-Karèle Chevalier et Dre Kim Hébert et propose des évaluations neuropsychologiques auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

KIM ISABELLE-NOLET B.SC. D.PS. (C)


Kim Isabelle-Nolet possède un baccalauréat en psychologie de l’Université d’Ottawa et est candidate au doctorat en psychologie, profil neuropsychologie, à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Dans le cadre de son essai doctoral, Kim s’intéresse aux méthodes visant une meilleure adaptation du sommeil et des rythmes biologiques du corps face aux changements de l’environnement (ex. travail de nuit et décalage horaire).

Elle a débuté sa formation clinique par un stage à la Clinique des services psychologiques de l’UQO auprès d’adultes et d’enfants présentant différentes problématiques (ex. TDA/H, troubles d’apprentissage, etc.). Kim a ensuite effectué son premier internat au département des sciences neurologiques du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) où elle a pu développer ses compétences d’évaluation des troubles cognitifs et se familiariser avec des problématiques neurologiques variées.

Kim propose des évaluations neuropsychologiques sous la supervision de Dre Anne-Karine Gauthier. Elle travaille auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

CAMILLE SAUMURE B.SC. D.PS. (C)

Camille Saumure est candidate au Doctorat en psychologie profil neuropsychologique à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) en plus d’être candidate au Programme court de deuxième cycle en psychologie légale à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Sa thèse doctorale porte principalement sur l’impact de la culture sur les stratégies visuelles utilisées lors de la reconnaissance d’expressions faciales de douleur qu’elle complète au Laboratoire de Perception Visuelle et Sociale de l’UQO où elle est assistante de recherche depuis sa première année de baccalauréat en psychologie.

Madame Saumure propose des évaluations neuropsychologiques en tant que stagiaire sous la supervision de Dre Julie Ayotte. Elle travaille auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

ANAÏS SOUTRENON M.PS


Anaïs Soutrenon est titulaire d’un master en neuropsychologie. Sa formation clinique a débuté en France où elle a exercé durant deux ans et demi au Centre Hospitalier Universitaire de Dijon. Elle a pu développer ses compétences dans l’évaluation d’atteintes cognitives au sein d’unités accueillant des problématiques et une population variée (centre mémoire, service de psychiatrie/addictologie).

Elle propose des évaluations neuropsychologiques en tant que stagiaire en neuropsychologie sous la supervision de Dre Anne-Karine Gauthier et Dre Marie-Eve Paquette-Biron. Elle travaille auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles cognitifs acquis ou développementaux.

LES PSYCHOLOGUES

DRE GENEVIÈVE CLÉROUX D.PS.

Dre Geneviève Cléroux est psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec depuis 2015. Elle a obtenu son doctorat en psychologie clinique (D. Psy.) de l’Université du Québec en Outaouais. Elle a complété ses internats à l’Hôpital Pierre-Janet et a travaillé en milieu psychiatrique ainsi qu’en clinique médicale pour le Centre intégré de Santé et de Services Sociaux de l’Outaouais (CISSSO).

Ses activités professionnelles comprennent la psychothérapie pour une clientèle adulte ainsi que l’évaluation psychologique en vue d’orienter le processus thérapeutique, de clarifier un diagnostic psychologique et/ou d’amener une compréhension approfondie de soi et de la souffrance vécue.

Cette psychologue offre une approche intégrative, personnalisée et collaborative. Dre Cléroux utilise des interventions et des stratégies provenant des approches existentielle-humaniste, psychodynamique et cognitive-comportementale qu’elle adapte aux besoins de la personne qui consulte. Elle pratique également la thérapie de couple axée sur l’émotion (Emotionally Focused Couples Therapy; EFCT).

DRE AUDREY GUÉRIN D.PS.


La Dre Audrey Guérin est psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2017. Elle a obtenu son doctorat en psychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais et est récipiendaire d’un certificat d’excellence académique de la Société canadienne de psychologie.

Lors de sa formation universitaire, Dre Guérin s’est spécialisée au niveau de l’évaluation et du traitement de la santé mentale chez les enfants et les adolescents dans un milieu psychiatrique.

Actuellement, Dre Guérin pratique l’évaluation et la psychothérapie auprès des enfants, des adolescents et des jeunes adultes présentant des problèmes multiples tels que : des difficultés relationnelles, des fragilités au niveau de l’estime de soi, des difficultés d’adaptation, des troubles anxieux et dépressifs, des perturbations au niveau du fonctionnement de la personnalité et des problèmes familiaux.  Dre Guérin pratique la psychologique clinique à la CENO et au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais dans l’équipe Santé mentale jeunes (0-17 ans).

Dre Guérin préconise le travail de collaboration avec ses clients selon une approche cognitive-comportementale. Elle amène ses clients à observer ce qui se passe à l’intérieur d’eux-mêmes (pensées et émotions) pour comprendre et modifier ce qui est à l’origine des difficultés et de la souffrance vécue. Dre Guérin implique également les parents dans le plan de traitement lorsqu’elle travaille auprès des enfants et des adolescents.

DRE ISABELLE LARABIE D.PS.


Dre Isabelle Larabie est psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec depuis 2015. Elle a obtenu son doctorat en psychologie clinique (D. Psy.) à l’Université du Québec en Outaouais. Son essai doctoral portait sur l’étude de variables émotionnelles, telles que l’attachement et la motivation interpersonnelle, au sein des relations d’amitié.

Dans le cadre de sa formation universitaire, Dre Larabie a eu l’opportunité de pratiquer la psychologie auprès des enfants en milieu psychiatrique, dans lequel elle était exposée à diverses problématiques de santé mentale. Ses interventions découlent principalement de l’approche cognitivo-comportementale, bien qu’elle ait également été formée selon des principes expérientiels et psychodynamiques, comme la théorie des relations d’objet. Selon les difficultés manifestées par ses clients, elle adaptera ainsi ses techniques d’intervention et sa façon d’aborder les objectifs thérapeutiques.

En dehors de sa pratique privée, Dre Larabie œuvre comme psychologue dans le réseau public de la santé auprès des enfants et des jeunes adolescents. Elle est également chargée de cours au département de psychoéducation et de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais.

DRE VANESSA LAMY LANDRY D.PS.


Dre Vanessa Lamy Landry est psychologue clinicienne et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2016. Elle a complété son doctorat en psychologie clinique (D.Psy.) à l’Université du Québec en Outaouais. Sa thèse doctorale portait sur le lien entre l’attachement et la satisfaction relationnelle dans un contexte de relations amoureuses à distance. Elle a complété ses internats à la Clinique de psychologie de la santé de l’Hôpital Montfort, de même qu’au CSSS de Papineau.

Dans le cadre de sa formation universitaire et son expérience clinique, Dre Lamy Landry a eu l’opportunité de travailler auprès d’une clientèle d’adultes souffrant de problématiques variées, principalement les troubles anxieux et de l’humeur, de même que des difficultés relationnelles, d’estime de soi,  de gestion/adaptation à une maladie ou condition de santé physique chronique. Elle préconise les approches cognitivo-comportementale et expérientielle et adapte ses interventions en fonction des difficultés présentées par ses clients.

DRE ISABELLE SMITH PH.D.

La Dre Isabelle Smith est psychologue et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2019. Elle a reçu un doctorat en psychologie – recherche et intervention (Ph.D.) de l’Université Laval à Québec où elle a étudié les dépendances aux substances, ainsi que les dépendances comportementales, particulièrement celles liées aux jeux de hasard et d’argent. Elle a complété ses internats cliniques au Centre de réadaptation en dépendance de Québec et sa thèse doctorale portait sur l’influence des connaissances mathématiques sur les comportements de jeu et l’illusion de contrôle. En dehors de sa pratique clinique à la CENO, Dre Smith occupe un poste de professionnelle de recherche pour le Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu de l’Université Laval.

Ses expériences professionnelles l’ont amenée à intervenir auprès d’adultes présentant des problématiques multiples, qu’ils s’agissent de troubles anxieux et dépressifs ou de difficultés liées aux relations interpersonnelles et familiales, à la gestion des émotions ou à la personnalité.

D’orientation essentiellement cognitive-comportementale, Dre Smith privilégie toutefois l’approche centrée sur le client et conceptualise les difficultés rencontrées dans un cadre bio-psycho-social qui tient compte des schémas cognitifs fondamentaux. Elle préconise les interventions améliorant l’introspection, la pleine conscience et la résolution de problèmes, notamment par l’utilisation de la yoga-thérapie et de l’art-thérapie.

LES PSYCHOÉDUCATRICES
STÉPHANIE RACINE

 

Stéphanie Racine est psychoéducatrice et membre de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ).Son projet de maîtrise a porté sur l’intégration des adolescents autistes dans un milieu de stage ou de travail après l’école secondaire. Elle détient aussi une technique en éducation spécialisée (TES) et un baccalauréat en psychoéducation.

Dans les dernières années, Mme Racine dans le cadre de ses stages et de son expérience comme intervenante sociale a travaillé auprès de diverses clientèles, notamment les enfants et adolescents. Elle travaille depuis plusieurs années avec une clientèle autistique ainsi que dans des classes spécialisées soit avec des élèves ayant une déficience intellectuelle ou ayant des troubles d’apprentissages et/ou des troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Stéphanie a aussi travaillé en rôle-conseil dans différentes écoles afin de soutenir les équipes de travail (enseignants, TES, direction) afin de mettre en place les meilleures interventions possibles basées sur les dernières données probantes.

Dans sa pratique autonome au sein de la CENO, Stéphanie souhaite aider les enfants et adolescents (9-17 ans) qui vivent différentes problématiques ; anxiété, anxiété de performance, autisme, déficience intellectuelle, troubles d’apprentissages, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, etc.

Stéphanie s’inspire d’une approche cognitivo-comportementale et préconise le travail de collaboration avec ses clients.  Elle adapte ses interventions aux particularités et aux besoins de l’enfant et des parents.

JESSICA TURGEON

Jessica Turgeon est psychoéducatrice et membre de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ). Son mémoire de maîtrise portait sur la reconnaissance des émotions chez des mères ayant vécu de la maltraitance durant l’enfance. Mme Turgeon poursuit actuellement ses études au doctorat en psychologie (profil recherche) à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Ses stages cliniques et son expérience comme intervenante sociale lui ont permis de travailler auprès de diverses clientèles et de se familiariser avec diverses problématiques, notamment les troubles anxieux, les troubles de comportement et les troubles de l’attachement. Mme Turgeon collabore présentement à la rédaction d’un chapitre de livre portant sur l’évaluation psychoéducative auprès des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) de même qu’une revue systématique sur les meilleures pratiques auprès des enfants ayant un retard de développement.

Son engagement communautaire et son dossier académique lui ont remporté la médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse en 2018. Mme Turgeon travaille selon une approche écosystémique, où elle analyse la dynamique entre l’individu et son environnement. Elle débute sa pratique autonome au CENO pour offrir du soutien dans la gestion du stress, les habiletés sociales, le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, la gestion des émotions, le lien d’attachement et les habiletés parentales.

LES ORTHOPÉDAGOGUES

MÉLISSA SAVARD


Mélissa Savard détient un baccalauréat en enseignement primaire en adaptation scolaire ainsi qu’un certificat en psychologie de l’Université du Québec en Outaouais. Durant son parcours universitaire, elle a obtenu des stages lui permettant de travailler auprès de diverses clientèles, notamment des élèves atteints de dysphasie/dyspraxie, dyslexie/dysorthographie, TSA, TDAH, mutisme sélectif, etc. À sa sortie de l’Université, elle a débuté sa carrière en tant qu’enseignante-orthopédagogue dans une école au sein de la commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais. Maintenant, en plus de sa pratique privée à la CENO, elle est titulaire d’une classe de 3
e année dans une école privée de l’Ontario où elle enseigne le français à des élèves allophones. Elle se spécialise en rééducation intensive pour une clientèle âgée de 5 à 12 ans, et offre de l’aide en francisation, en gestion du stress et en organisation (TDAH) pour une clientèle de tout âge.

CLAUDEL THERRIEN

Claudel Therrien possède un baccalauréat en enseignement primaire en adaptation scolaire de l’Université du Québec en Outaouais. Durant son parcours  universitaire, elle a réalisé des stages auprès d’une clientèle avec diverses difficultés d’apprentissage. Aussi, elle a eu la chance de travailler avec des élèves ayant des troubles tels que : la déficience intellectuelle, la dysphasie, la dyslexie/dysorthographie, TSA, TDAH, etc. Au cours de sa première année de carrière, elle a été titulaire d’une classe de la première année du 3e cycle du primaire au sein du Centre des services scolaire des Portages-de-l’Outaouais. À la suite de cette expérience et jusqu’à ce jour, elle occupe un poste d’enseignante-orthopédagogue dans une école au primaire auprès d’élèves âgés de 8 à 12 ans. Elle se spécialise en rééducation, en francisation, en organisation pour cette même clientèle. Aussi, elle détient un niveau d’expérience lorsqu’il s’agit d’accompagner les élèves à s’approprier de bonnes habiletés et de bonnes stratégies de lecture.

LES INTERVENANTS PIFAM ET OPTIMA
MÉLODIE BROWN D.PS. (C)


Mélodie Brown est doctorante en psychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais, depuis 2017. Elle a réalisé un stage à la Clinique des Services Psychologiques de l’UQO, où elle offrait de la psychothérapie auprès d’une clientèle adulte. Elle poursuit actuellement sa formation clinique au Centre Hospitalier Pierre-Janet, où elle fait son premier internat. Elle offre des évaluations psychologiques et de la psychothérapie à la clinique interne et externe de l’hôpital. Son essai doctoral porte sur les habiletés sociales des enfants qui présentent un TDAH. Elle travaille à la CÉNO depuis 1 an, offrant les ateliers PIFAM, OPTIMA et IMPACTO. De plus, Mélodie est également chargée de cours, en psychologie et psychoéducation, à l’Université du Québec en Outaouais.

PASCALE GAUDREAULT D.PS. (C)


Madame Gaudreault effectue présentement son doctorat en psychologie, profil neuropsychologie clinique à l’Université du Québec en Outaouais. Son essai doctoral porte sur le sommeil chez les adolescents, plus particulièrement, elle s’intéresse au profil unique des jeunes athlètes inscrits dans les programmes Sport-études. Elle effectue actuellement un internat au Centre hospitalier Pierre-Janet.

LES PROPRIÉTAIRES

MARIE-KARÈLE CHEVALIER M.PS.
DRE ANNE-KARINE GAUTHIER PH.D.
DRE KIM HÉBERT D.PS.
DRE MARIE-ÈVE PAQUETTE-BIRON D.PS.
LES ADJOINTES ADMINISTRATIVES
CLAUDIA LALONDE
CLÉONNE ASPILAIRE