LA NEUROPSYCHOLOGIE
CHEZ L'ENFANT ET L'ADOLESCENT

 

Trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA ou TDAH)

Le TDA est caractérisé par la présence de difficulté de concentration et d’inattention (distraction). Les gens présentant un TDA ont de la difficulté à rester concentrés pour une longue période de temps, font des erreurs d’inattention, ont de la difficulté à suivre les consignes et vont perdre ou oublier leurs effets personnels. Les individus qui présentent aussi une hyperactivité (TDAH) vont avoir de la difficulté à rester en place, vont parler beaucoup, gigoter sur leur siège, couper la parole ou avoir de la difficulté à attendre leur tour. Il existe trois types de TDAH, soit le type inattentif, qui ne présente pas d’hyperactivité significative, le type hyperactif/impulsif, qui ne présente pas d’inattention significative, et le type mixte, qui présente à la fois l’inattention et l’hyperactivité/impulsivité.

NOUVEAU: Ateliers destinés aux enfants qui présentent des difficultés d'attention ou d'organisation 

La CENO offre maintenant une série d’ateliers destinée aux enfants entre 10 et 14 ans qui ont desdifficultés d’attention ou d’organisation. Bien qu’il soit conçu pour les enfants ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH), le programme peut aussi aider des enfants ayant des difficultés moins sévères. 

Pour plus d'information, cliquez ici ou contactez-nous! 

Trouble d’apprentissage

Un trouble d’apprentissage est constaté lorsqu’une personne présente des difficultés d’apprentissage significatives et persistantes. Les résultats scolaires sont nettement en dessous de la moyenne, et ce malgré un support pédagogique. Il existe plusieurs troubles d’apprentissage, dont :

  • La dyslexie : un trouble d’apprentissage de la lecture.
  • La dysorthographie : un trouble d’apprentissage de l’orthographe
  • La dyscalculie : un trouble d’apprentissage du calcul et des mathématiques

 

Dyspraxie

La dyspraxie est un trouble de la planification et de la coordination motrice. Les gens qui présentent une dyspraxie ont de la difficulté à planifier, à organiser ou à automatiser les gestes moteurs nécessaires à la réalisation d’une action ou d’une activité. Ils ont donc des difficultés avec les gestes moteurs du quotidien (s’habiller, lacer ses chaussures, utiliser des ciseaux), difficulté à s’orienter dans l’espace, maladresse motrice, etc. De ce fait, ces individus présentent souvent des défis scolaires, en raison des difficultés de calligraphie, de décodage des mots et des chiffres, du manque de coordination, etc.

Trouble de l’opposition avec provocation (TOP)

Le trouble de l’opposition avec provocation est caractérisé par un ensemble de comportements (négativisme, hostilité, désobéissance et provocation) envers les personnes d’autorité. Le jeune peut se mettre en colère, contester, s’opposer, ennuyer intentionnellement les autres. Il ne collabore généralement pas avec les adultes. La personne opposante est peu consciente des effets de son comportement et considère que ce sont plutôt les demandes qui lui sont faites qui sont déraisonnables et les situations auxquelles elle fait face qui demandent une réaction défensive. Il est à noter que bien des enfants présentant un TDAH vont manifester de l’opposition, à différents niveaux.

Syndrome de dysfonction non verbale (SDNV)

Le SDNV est un trouble qui touche les fonctions non-verbales des apprentissages, et entraine des déficits à plusieurs niveaux : traitement de l’information visuelle et visuospatiale, orientation, notion du temps, motricité fine, etc. On rencontre souvent des difficultés en attention et en mémoire visuelle. Conséquemment, des difficultés scolaires sont souvent rencontrées, particulièrement au niveau de l’écriture, orthographe, géométrie et mathématiques. Finalement, les enfants présentant un SDNV présentent souvent des difficultés au niveau social, en raison des aspects non-verbaux des interactions sociales (expressions faciales, gestuelles, sous-entendus, etc.).

Déficience intellectuelle

La déficience intellectuelle, aussi connue sous le nom de retard mental, est caractérisée par un fonctionnement intellectuel global significativement sous la moyenne des individus du même groupe d’âge. De plus, on doit constater des retards significatifs au niveau du fonctionnement adaptatif, soit la capacité qu’a la personne à s’adapter à son environnement : la sécurité, l’hygiène, les aptitudes scolaires, les habiletés sociales, etc. 

 

LA NEUROPSYCHOLOGIE
CHEZ L'ADULTE

 

Trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA ou TDAH) chez l’adulte

Alors que bien des gens pensent que le TDA ou le TDAH est un trouble de l’enfance seulement, il s’agit en fait d’une condition permanente, qui persiste à l’âge adulte. Comme à l’enfance, le TDA est caractérisé des difficultés de concentration et la présence d’inattention (distraction). Les gens présentant un TDA ont souvent de la difficulté à rester concentrés pour une longue période de temps, font des erreurs d’inattention, ont de la difficulté à suivre les consignes et vont perdre ou oublier leurs effets personnels. Chez les adultes qui présentent une TDAH, bien qu’avec le temps l’hyperactivité motrice semble s’estomper, les problèmes d’inattention et d’impulsivité demeurent présents à l’âge adulte. Ainsi, un diagnostic permettra à l’individu d’adapter son travail et ses habitudes de vie en conséquence. De plus, recevoir un tel diagnostic permet souvent à l’adulte de mieux se comprendre et de trouver des explications à plusieurs questionnements.

Trouble d’apprentissage

Un trouble d’apprentissage est une condition permanente, qui est habituellement identifiée à l’enfance. Par contre, certains adultes n’ont jamais eu la chance de se faire évaluer, et choisissent de le faire plus tard, alors qu’ils font des études postsecondaires ou qu’ils sont sur le marché du travail. 

Un trouble d’apprentissage est constaté lorsqu’une personne présente des difficultés d’apprentissage significatives et persistantes. Les aptitudes académiques sont nettement en dessous de la moyenne et ne correspondent pas au niveau attendu pour l’âge ou le niveau académique complété. Il existe plusieurs troubles d’apprentissage, dont :

  • La dyslexie : un trouble d’apprentissage de la lecture.
  • La dysorthographie : un trouble d’apprentissage de l’orthographe
  • La dyscalculie : un trouble d’apprentissage du calcul et des mathématiques

 

Traumatisme craniocérébral (TCC)

Un TCC est un traumatisme causant une destruction ou une dysfonction du système nerveux intracrânien. En d’autres mots, le TCC est rencontré lorsque le cerveau est secoué ou frappé directement et que les cellules cérébrales (neurones) sont endommagées. Ces atteintes au cerveau entraineront différentes conséquences, selon le niveau de sévérité du TCC. En effet, le TCC peut être léger, modéré ou sévère. Les conséquences sont souvent légères et passagères dans le cas d’un TCC léger, mais peuvent être permanentes et plus graves dans le cas d’un TCC modéré ou sévère. Les séquelles peuvent être à différents niveaux, mais touchent souvent la dimension cognitive  (l’attention, la mémoire ou la résolution de problème) et la dimension affective (variation de l’humeur, symptômes dépressifs, anxiété, hypersensibilité, irritabilité, faible tolérance à la frustration).

Accident vasculaire cérébral (AVC)

Un AVC est un événement qui se passe au niveau de la circulation sanguine du cerveau. Il survient à la suite d’une obstruction (infarctus cérébral) ou d’une rupture d’un vaisseau sanguin (hémorragie cérébrale), qui provoque la mort de cellules nerveuses (neurones). Les conséquences d’un AVC sont très variables, puisque certains individus récupèrent complètement, alors que la moitié des personnes atteintes gardent des séquelles. Ces séquelles sont souvent sur le plan de la mémoire, du langage ou encore la présence d’une paralysie plus ou moins importante du corps. 

Démence (ex. : Alzheimer)

Une démence est un déclin graduel des capacités cognitives, comme la mémoire, l’attention, le jugement ou le langage. Il existe différents types de démence, dont la plus courante est la maladie d’Alzheimer.